ZING

by Tribunal

supported by
/
  • Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

    À l'achat : viens avec 10 pistes bonus. 10 BONUS TRACKS IF YOU BUY IT!

     name your price

     

  • Compact Disc (CD)

    4-panel digipak with full-color print.
    12 page BOOKLET with all the lyrics of the album.

    Includes unlimited streaming of ZING via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

     $15 CAD or more

     

1.
04:21
2.
3.
4.
04:13
5.
6.
7.
8.
9.
02:18
10.

about

ZING? 20-TRACK ALBUM.
9 original songs and 1 interlude + 10 bonus tracks.
Digital downloads comes with a bunch of pictures and stuff.

For physical CDs, go to our "Merch" section.

credits

released 13 December 2013

Paroles et musique : Tribunal
Enregistrement, mixage et graphisme: Laurent Viau-Lapointe
Mixage final, ajouts et mastering: Hugues Deslauriers (Surgeon's Lab Studio)
Pochette : Nadia Duquette
2013 tous droits réservés

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist
Track Name: Ulcère
Somnolant au fond d’la cavité rectale
Repose une menace souffrant de succion brutale

ULCÈRE

L’extraire pour qui? L’extraire pour quoi? L’extraire pour soi!
Furoncle par furoncle, poil par poil

Ulcère, tais-toi; t’as la tête dure ou quoi
Tel un père ou une mère
Tu nous menace et tu nous guette le trou
Noire est ta couleur
Sans pudeur tu y mets du cœur
Anticipe ta stupeur

Parfois tu dois faire ce qu’il se doit
Le nourrir ou pas, le gratter avec tes doigts
S’il ne te répond pas, crève-le et cetera

Aimée, désirée, pourquoi voudrais-tu t'en passer?

Une histoire d'amour
Qui loge dans ta cour
Pour t'y jouer un tour
À JAMAIS TE LABOURRE

Émancipée, va s'enfoncer
Creuse dans la plaie, mais il te plaît
de l'inviter sous ta cornée
Fissure si bien, servile pantin
PLAISIR MESQUIN
Track Name: Suck la marde pour une tuerie (Sauf une fois au chalet)
Ma sauce bovine turlupine sur une turbine full-pine
qui ose, morose, expose une hausse
Malpropreté Infantile, fignolant son exil
Psychose, oppose l'osmose rose
Sébum sans frontière chatouille mollement ton cratère sans gingivite
Jéhovah s'excite sauf une fois au chalet

Calme ton œsophage, scandaleux anthropophage
Parce que j'trippe sur l'amorphisme de ton péristaltisme
Des fourmis dans ton nez, on s'y baigne toute la journée
T'as un œil de poupée, j'veux visiter ta cornée
Tu t'parfume à l'ironie, ça empeste jusqu'ici
Ton cuir chevelu pue la lueur d'un son animal
Du poil trachéal, buccal t'arrache ta grosse face
Pédale du haut d'un lot d'orignaux ESQUIMOTS

Au bûcher, ton luthier, les yeux boursouflés par la crasse vigoureusement léchée, gobée
Sentir le vice qui plisse la vis sous ton iris! Dieux sévissent!
La gorge irritée par le furoncle buccal d'un dentiste volcanique qui surmonte un encéphale
Le Cabinet de Marco Calliari, mendiant piteusement dans sa douche avec Ulysse sans malice

À bas tes idéaux parce que tu t'baigne trop
Pustules RECTO à ceux qui s'lèvent tôt
Mordille en biais l'alphabet, s'il vous plait
C'est vrai j'pourrais mais où en est l'intérêt?
Suck la marde pour une tuerie
Sauf une fois au chalet

Lama lace l'amalgame lisse d'une lame, Alice
qui plisse mérite une gifle pleine d'épices pour son pubis
Un cadavre exquis, en direct de Bolivie, s'intoxique au bistouri, fait peur à Alfred Jarry
Tes chiots avortés ont passé l'heure du coucher, zing sur les caissiers avec mocassins serrés
Pilule parfaite, tronçonne-moi l'bec, fussent tous égaux les égos où il fait chaud
Profilés en un cliché, tu vis dans quelle réalité?
Attend pas qu'Igor sévisse, ôte ta graine de ma sandwich.

L'ennui sali, s'enrichit d'autrui comme Aladin avec des p'tits pains bousins
T'es chaud nez gros, zéro mégot à vélo. À l'eau Mambo numéro synchro
Tu meurs à l'heure, tumeur taleur, malheure, talons hauts
Tu t'pointe à l'heure de pointe des pointes de pizza pour une fiesta
La craque me gratte, MA ‘TITE VACHE A MAL À SNATCH!

Emmerdeurs, les Lavigueurs, mangez donc vos choux fleurs parce que ça porte malheur, l'orgie gaie me lève le cœur
Tu pleurs, t'as peur? Seigneur, mon cœur, c'est l'heure de ta labeur, qui s'dit joli s'évite polygamie, à qui tu l'dit?
T'as ri quand Marie a dit «Riz Macaroni», pour les fois où j'ai compris tes folies à moitié prix

Cubain martien qui tient ton lendemain TE VIOLERA, SANGRIA, JUSTE POUR UNE FOIS!

Joseph caresse leurs fesses à' messe à l'ouest de où-est-ce' qu'y'enseignent l'inceste
Esprit du puis qui t'suit au lit, qui t'vole ton gabarit
La sainte trinité a déjà détruit l'idée de ma cenne détériorée, chanter truie et unité
Vanité succulente pour mon pubis au gingembre
Vendre une loque avec d'la menthe, Ventriloque avec sa langue

Socle ta mardemonde, inonde ton monocle d'opium en forme de rhum d'insectarium
Grenouille-toi bien mon ti-chérubin parce que demain y pleut du chagrin
Hibou, Chou, Genou, Carnage à Malibu dans un ragoût au goût d'égouts C'EST TOUT
Track Name: S'Garette Multidimensionnelle
Incessant goudron
Dans leurs dimensions
Mouillant des édredons
Aveugles comme des faucons

Tous chient sur TON CENTIME
Coupable de NICOTINE
Serait-ce les gênes CANCÉRIGÈNES
Qui déforment tes ALLURES D’ÉDÈNE

À la santé de ta migraine éternelle
Pour que tabagisme subsiste

«Pourquoi t’imprimes pas d’autre cash?»
«Les européens ont tous la même face»
T’es tellement enfantine
À filtrer tes comptines

Au nom des couleurs du cancer, DIGÈRE
Qui, de l’ennui, te libère, CIVIÈRE
Comme le silence de ta torpeur
L’hologramme de ton bonheur fait peur
Pour atténuer sa vélocité
Laisse au moins circoncire son extrémité
La tempérance est dépassée
À défaut de surmonter
Ton aspirante sobriété
Goutte à l’amère pauvreté
Dont souffrent leurs poumons métissés
Sent son paquet boursouflé
Les lèvres mouillées d’anxiété
Track Name: Pop Métal
Repousser l’audace, sans une dédicace
S’habiller en blanc pour faire changement
Rire des gauchers pour vous faire chier

Propre pas propre j’y vais

D’accord, y’a pas d’raccords entre nos accords
Ok, j’peux te l’accorder, on est désaccordés
D’un commun accord, encore, on reste dans l’décor
Alors ignore à tort, laisse nous jouer les faire-valoir
Sans soucis, on chie, on rit dans une garderie en forme de salami
Merci à celui qui nous haïs !
Pourquoi faire l’éloge de pentacles? On gagne secondaire en spectacle!
…ou user d’la brutalité? L’auditoire pop a l’air d’aimer!
Pourtant les gens nous trouvent blessants, bruyants, violents et repoussants
Même si on leur donne des ulcères et de la viande communautaire

Quand vient l’temps d’pratiquer, seulement six fois par année, en état d’ébriété, Toto arrête donc de jouer!

Comme un bœuf

Un succès hors du commun, dévoilant notre humour brun
Mais sont ben trop mignons pour vouloir des bonbons
Sauté! Pis Nathalie, y’a-tu quelqu’un qui sait c’est qui?
Demandez à Sylvain Grenier, on avait juste pu d’idées
Installés dans les locaux, on s’met à roter dans l’micro
Au lac de la roche bleu, camper saouls entre métalleux
Raffolant de simplicité, on aime ça voyager léger
Chut! Attention, ça sent l’autodérision!

Ouache à l’os! Mais quel os?

Individuellement, nous sommes très intelligents
C’est le regroupement qui fait baisser notre quotient
Faire des jaloux avec nos concepts fou
Les extraterrestres pires que nous, surtout!
À vos félines citations, mes félicitations
Va nu-pieds VA-NU-PIEDS
Pop Métal

Consentir de force à ces mineurs nationaux
Se donnant le droit de lancer une démo
Franco samba post-punk métal satanique
Pas surprenant qu’aucun n’étudie la musique
N’exagérons pas, de la classe on en a
Faut pas espérer mieux, on en a très peu
Bizarrement influencés, même sortis d’l’école privée
Vous risquez pas d’aimer, pas grave on va continuer

Jolis et agréables à regarder
«Vos écrits nous choquèrent», me disent vos drôles d’airs
Pré-pubères aimant la bonne bière et les bonbonnières
Le matin on baise bien dans ta salle de bain
Car là où Tribunal va, Tribunal vient

On est tout de même une belle salade de fruits
Bousins sentis qui rient, qui créent, qui crient
Mille péripéties pour recevoir un prix
Pour sonner comme une truie!
Track Name: Intergooch Jean du Gooch
Gooch?
Track Name: Métaphore pour se crosser full fort
Boire des hymens de fœtus morts
Lors de ta mononucléaire inodore
Remplir tes trompes de salopes avec ma corne
Mais j'veux pas mettre mes pénis dans son vagin d'homme

Quand être mal dressé devient une aubaine
Ton bébé est OVERATED
La pornographie bactérienne a de quoi être fière
Met ton pen’ dans l'eau d'Javel, y va s'passer des affaires

Ton rictus italien sous le bassin me fait du bien
Mais le corps du roi est trop étroit pour satisfaire mon émoi
Testicouilles sorties, chatouille nombril, se sert d’une toupie pour une orgie
S’frotte le globe, crosse la pinote, pour imager la biscotte
T’as fléchi devant l’étui de nos perdrix en furies
Et sans dire au revoir, «j’avais pas soif de prime abord»
Ça brasse ça m’pique dans l’canal tympanique
Serait-ce ta semence qui me débalance?

Vive le dévouement avec lequel tu joues de ton instrument
T’as échappé ton micro dans mon spaghetto
Si on s’est jamais rencontré au festival de jizz
Ben on tient sa graine ferme et on se bat jusqu’au sperme!

Métaphore, métaphore pour, métaphore pour se CROSSER FULL FORT
Les plaisirs solitaires auxquels tu m’abandonne
Éclectiques, tels les lieux où je m’y adonne

L’urticaire à l’air et le ton vulgaire de tes ovaires
Font d’la discrimination à la plus riche de mes créations
Avoir accès aux anus du monde entier
J’voudrais saigner du nez, le plus bas possible, par pitié
Mon renvoi d’émotion fait peur aux romantiques
Éthique ou non, mon premier jet est toujours bon
L’innocente intention de substituer le bien des humains
Me force à apaiser le concentré sanguin d’un requin

La constipation in vitro aura ta peau
Celle qui englobe, auréole ton égo
Dix huîtres inconnues en forme de dildo
Une émission des sons les plus abrutissants
Le pancréas arrosé de désodorisant
Un pamplemousse pour apaiser la libido
Massage séminal s’il vous plaît
Faute de tendresse : Jeu gourmet
Track Name: Les Chatouilles (Beau COQ Bazar)
Croûte que croûte, dans ma soupe!

Trompes de salopes et échalotes
S’accouplent comme des cloportes
Fouetter des utérus de morte
Le plus misanthrope on est, le plus humain on devient

Mais la limonade c’est quand même le meilleur breuvage au monde après la bière
Track Name: Pète Sacoche
Satinées, coussinées, zébrées
Éméchées, carottées, marbrées
Texture, allure, démesure !
Ondulées, démodées, souillées
Perforées, falsifiées, rognées
Un larcin, un autre bien, faux destin
En marmotte ou en peau d’morte, qu’importe

L’étoffe d’une poche boboche qui t’offre un coffre
À émerveiller tous les fermiers, faire jalouser les mieux nantis
Dont la faim justifie le prix

Démolir ou salir, sans embellir
la source de tout martyr
Pète sa coche, pète sacoche, pet sua coche

Ayoye c’est dull l’école, les boles,
Les folles qui s’collent à leur baluche molle
Saccage les sages, dans l’œsophage
Trempe tes souliers dans leurs milliers
Les marques te marquent, t’écartent d’la carte
T’lavent le casque, laissent la crasse
Faire du gratin de sac à main
Passe à l’étau ton sac à dos

Faire taire pulsions aguicheuses
Résolution camionneuse
De force, prendre possession
De chaque sacoche en ce monde
À reculons, DESTRUCTION!
Pour l’expulsion d’une émotion
Dont l’affront fait fi de la raison
M’exorcise de tous mes démons
Track Name: Des Dragons
Des dragons
Des dragons
Des dragons

Un dragon, viol d'espion
2 dragons, des morpions
Sentis, les dragons s'émoustilleront
gai lurons mastiqueront
hémophiles fanfarons
Guerre aux dragons pour une succion

J'haïs les dragons

'Sont cons et donneront cancer du colon
Si t'es un homme tronc, danse un rigodon
Chut! Ça pue!
Si peu vêtus, les dragons ça pue
Bien entendu, on les a dans l'cul
Track Name: Saignement Nasal Agoraphobe
Pascaloups dans la salle du trône et le théâtre de rêves

Discret lanceur de flèches, torture sévère pour une tête de moteur
Aveuglé par la foi exhumée d'haine éternelle VOMI
Dans un silence suicidaire j'ai combattu un ours une fois TON ÂME
Défigurer la déesse ou une prostituée ingérée TÉMOIN
En dessous du massacre est un travail d'homme de vache AVEUGLE

Déicide d'ange morbide
Chapelle blanche pleine de vengeance
Avorté! Tout va périr
Heure de peine swompe de sperme!
Né d’Osiris, proche de la fin
Oh, dormeur, quelle terreur!
Criminel, élément
Divine hérésie!

Dieu est un astronaute décapité

À travers les yeux du mort, cercle d’enfants morts
Les restants vitaux des cadavres cannibaux
Après l'enterrement apporte-moi l'horizon
Puis vomis ton âme dans un carnage crânien

Le meurtre du dahlia noir, avale le soleil, deviendra l'archétype à trois pouces, trois pouces de sang

Le succès du nécrophage écrira l'apocalypse du dieu de chair dans le ciel, dans le Nil des immortels
L'icône détesté immolera son fœtus, mourant au-delà de la création
Jusqu'aux anneaux de saturne, comme devant l'agneau de dieu, tranquillité sombre entre l'enterré et moi
Cicatrices symétriques, indexant la misère, victime de 16 ans atrocement carbonisée

Aujourd'hui est le jour du magicien électrique empalant animaux en tant qu'maîtres,
PUTECHÈVRES!

On est venus comme des romains!

FESTIVAL DE TROLLS
Espoir brisé, sommet nettoyé!
Mort au napalm! Sécrétions gutturales!

Les enfants du en dessous, dans leur petit berceau d'immondices seront bénis dans un bain DE SANG